Association

Vos visites et commentaires sont un énorme soutien moral pour les bipèdes de l'Association.
Votre aide matérielle ou financière, elle, est indispensable au bien-être des "BLEDINOUS" qui ont besoin de vous et vous remercient.
"Sauver l'espoir
, sauver les animaux qui sont notre espoir" [Konrad Lorenz]


vendredi 18 août 2017

Au revoir Labes



Grande tristesse cet été... le départ de mon 'Toutou d'Amour"... mon petit "Ours Polaire"....

Il avait environ 14 ans et cela faisait 13 ans que nous vivions ensemble.


Mon fidèle compagnon... 
Au revoir.





Labes était un chien errant du village où j'habitais. Il avait pris l'habitude de venir dîner tous les soirs avec les chats errants que je nourrissais (j'avais ainsi pu lui enlever la bonne cinquantaine de tiques qu'il avait sur le visage et dans les oreilles).

N'ayant pas beaucoup de vocabulaire en arabe, ma principale conversation 
était "Labes ?", ce qui veut dire "ça va ?"
Et cela lui est resté comme prénom.


(1er jour à la maison avant opération)

Un jour, mon voisin m'a signalé que Labes (tout le voisinage connaissait son nouveau nom) était en train de se laisser mourir non loin de la maison. J'ai sorti la voiture, ai réussi à le faire entrer dans la voiture et direction le véto :
- là, verdict, pas trop top : sarcome de sticker (tumeur vénérienne transmissible), la seule possibilité qu'il s'en sorte était de le faire opérer au plus vite.

Ce qui a été fait, avec un véto pas très optimiste sur les suites possibles ! le jour de l'opération, je lui ai promis, moi qui n'avais jamais voulu avoir de chien dans ma vie, que s'il s'en sortait je l'adopterais... Il a dû me comprendre, car il s'en est sorti et bien !...
Il est donc resté vivre avec moi.



Il a appris le français (mais n'y répandant que si intérêt quelconque) et nous avons partagé de magnifiques moments...





Il m'a beaucoup appris, m'a donné beaucoup de joie, et m'a fait découvrir 
le monde des chiens....




Il n'était pas particulièrement intelligent, était même un peu "Rantanplan" (pour ceux qui connaissent la bande dessinée Lucky Luke) sur les bords, mais je l'adorais.. 

- Il n'hésitait pas à faire le "cabot" sur la plage, dès qu'une jolie chienne montrait le bout de son museau... 
Sa spécialité était de la "suivre devant !" (se retournant toutes les 15 secondes pour savoir quelle direction prendre..).

- En permanence à l'affût de ce qui se mangeait, il était toujours occupé à chercher des restes de nourriture dans les rochers, mais s'il entendait les copains aboyer, il se précipitait pour en faire autant... il fonçait à droite et faisait 500 mètres avant de s'apercevoir que tous étaient partis sur la gauche !...




Adepte du bord de mer (mais attention, pour les bains -sauf accident de vague- surtout pas plus haut que le ventre ! ), il m'en a fait voir de toutes les couleurs sur la plage, s'installant sur toutes les serviettes libres, ou allant quémander auprès de chaque mangeur de sandwich... Il est même allé une fois faire un petit pipi sur les pieds d'un transat en plastique sur lequel une personne dormait !... la honte !



Le reste du temps, pas question de courir !... 2 préoccupations primordiales dans sa vie de fainéant : manger et siester !
Lorsque nous nous promenions, il refusait même tout terrain en descente... il avait bien compris qu'il lui faudrait remonter ensuite !... et ça, c'était "non-non, absolument non", trop fatiguant !






Il avait une santé relativement fragile... Rien de grave, mais toujours quelque chose !... Mes amis ne me demandaient pas comment allait Labes, mais ce qu'avait Labes le jour où ils téléphonaient... Teigne, gale des oreilles, angines ou allergies aux piqûres d'insectes tournaient en boucle ! 



 
Très gentil avec tout le monde, il est tout de même resté toute sa vie allergique aux hommes porteurs de djellabas ou aux mendiants.... Souvenir de son temps passé dans la rue, où comme bon nombre de chiens errants, il avait un peu trop dû souffrir de jets de pierre ou de coups.




Depuis quelques années, il souffrait d'arthrose et d'arthrite dans les pattes...  Des traitements appropriés (dont certains venant de France) ont fait qu'il a pu tenir bon, déménager et finir tranquillement ses jours dans notre nouvelle maison de plain-pied.
Son surpoids (malgré les régimes) ne l'a pas aidé, lui qui malgré sa forte corpulence avait les pattes fines.
Pauvre petit loup... qui était également devenu sourd, qui avait aussi un kyste au niveau de l'anus (indolore apparemment), une petite hernie sous le ventre, et les extrémités des oreilles mitées (effet secondaire d'un médicament prescrit, mais non adapté qui lui faisait parfois en plus, le visage rouge-violacé, même bien longtemps après l'arrêt dudit traitement).


Après l'achat d'une rampe, il y a 2 ans, pour monter dans la voiture (dont il ne s'est pas servi tant elle lui faisait peur), ce fut la confection, cette année, d'une rampe d'accès pour lui permettre de continuer à aller dormir dans mon lit dans la journée sans avoir à monter les 2 marches devenues si pénibles pour lui...




Ces dernières semaines son état s'était beaucoup trop dégradé pour qu'il puisse continuer ainsi... Il a été bichonné jusqu'au bout...mais il y a un jour, où la balance a trop penché du mauvais côté... Il devait partir dignement... c'était son heure !


Chien de "récup", donc petit tableau de récup...
2009



(page de scrap faite en 2011)







 

Labes : tu es arrivé avant la création d'une association, tu as bien meublé (parfois même  "encombré") ma vie de ton amour (et de tes bêtises).... mais inconsciemment (ou pas ?) tu as ouvert la porte aux 7 autres chiens arrivés par la suite dans notre maison... Merci.

 
 

Tu n'es pas parti bien loin mon Labes, car tu n'as pas quitté mon coeur 
et tu ne le quitteras pas...

 

11 commentaires:

  1. C'est difficile de perdre un compagnon, il semble tellement heureux avec toi, tu lui rends un bel hommage, pensées ..
    Bises Annie

    RépondreSupprimer
  2. Un billet triste bien entendu mais je veux retenir 13 ans de vie heureuse pour vous deux, 13 ans qu'il n'aurait jamais pu - ni osé ! - espérer.
    Alors oui de la douleur mais aussi un immense merci pour avoir permis une vraie vie heureuse à Labes. Grosses pensées amicales.

    RépondreSupprimer
  3. Catherine Cronel19 août 2017 à 10:10

    j'ai des larmes dans le coeur Annie à la lecture de ce récit si touchant... mais très vite après la tristesse arrive le sourire en retrouvant à travers toutes ces photos le beau regard plein d'amour de ton LABES. Avec toi il n'a connu que les gâteries, les caresses et les mots tendres, votre histoire est une vraie histoire d'amour. Tu as fait de lui un prince avec une vie de château ! Je suis sure qu'il a trouvé quelques friandises là-haut pour satisfaire sa gourmandise... et la nuit quand tu dors il se love contre toi tout léger maintenant... Coeur à coeur. CAT




    RépondreSupprimer
  4. 13 ans de bonheur c'est énorme, c'est ce que je me dis pour ceux qui sont partis et pour ma Raffie, dernier départ... mais il reste une plaie au cœur et un grand vide surtout au début de la séparation. Invisible il est deenu mais il sera toujours près de toi et dans ton cœur.
    Bisous pour toi et caresses à tous les poilus.

    RépondreSupprimer
  5. Bien sûr j'ai les larmes aux yeux à la lecture de ce magnifique hommage, et je partage ta peine. Mais ce que je retiendrai, c'est que tu as offert toute une vie de bonheur à Labes et qu'il t'a aimée en retour. Merci pour tout ce que tu fais pour ces "enfants" perdus.
    Je partage cette belle histoire sur la page Facebook d'APCL 40. Bises à toi et caresses à la tribu.

    RépondreSupprimer
  6. Triste et émue à la lecture de l'hommage rendu à Labes. Il sera toujours présent dans les souvenirs, dans les photos, dans les traces qu'il a laissées chez toi, avec toi ...
    Bises et pensées affectueuses, Annie.

    RépondreSupprimer
  7. Elle est vraiment émouvante cette histoire de vie de Labes.
    Malheureusement, nous savons que nous les verrons partir nos amours à 4 pattes ...
    J'ai beaucoup souri à la lecture de ce bel hommage. Surtout lorsque Monsieur Labes suivait une demoiselle en se mettant devant elle et en se retournant !
    Au revoir Labes. Tu as eu une chance formidable et une vie formidable du même coup en tombant sur une belle personne comme Annie.

    Bisous - Chantaloup

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    Il est toujours triste de voir partir un compagnon de route...Mais quel bel hommage que cet article...Oui, il n'est pas loin et sera toujours avec vous...
    Ses péripéties m'ont fait sourire...Chaque animal a son caractère et certains nous ont plus épuisés que d'autres ,-))
    J'ai eu un siamois qui miaulait au milieu de la nuit...19 ans, c'est long et il m'a bien souvent usée...Et quand il est parti, je me suis réveillée dans le silence...Et il me manque, cris stridents compris ,-)
    Bon dimanche à vous et bravo pour vos actions.

    RépondreSupprimer
  9. coucou Annie,
    je suis triste pour toi, je sais combien Labes comptait, compte, pour toi.Mais une chose est sûre : tu lui as donné une merveilleuse vie, c'est tellement important. Où il est, il ne peut que veiller sur toi.
    triste d'un côté mais d'un autre côté, heureuse malgré les circonstances, de te lire, d'avoir enfin de tes nouvelles.
    je t'embrasse
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  10. Au revoir Labbes, invisible désormais mais jamais absent puisque tu habites le cœur d'Annie pour toujours. Ton hommage me fait pleurer car je sais combien leur départ est un arrachement cruel . mais labbes a eu la plus belle des vies à tes côtés et vous avez partagé des beaux moments. merci pour lui, beaucoup de courage à toi et plein de bises.
    Ps. Cet article était arrivé dans mes spams , aussi excuse-moi pour cette réponse tardive .

    RépondreSupprimer
  11. Dur moment que celui où l'on perd un compagnon comme Labes... Mais avant tout, ce fut une belle rencontre, et c'est ce qui compte.
    Caresses à tous tes protégés. Courage, Annie. Bisous.

    RépondreSupprimer

Pour publier un commentaire ?
- Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si n'avez pas de compte, choisissez "Nom/Url" dans la liste déroulante proposée à côté de "Commentaires et saisissez votre nom, éventuellement le lien de votre blog. Cliquez sur "continuer", puis pour valider votre commentaire :
- Cliquez sur "publier"

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un commentaire, c'est toujours agréable à lire, et c'est un véritable encouragement
Sauf problème technique, vous aurez une réponse demain.